Les acteurs et le financement

Financé par 5 acteurs, le projet Tram 9 est piloté par Île-de-France Mobilités qui est seul maître d’ouvrage.
À ce titre, Île-de-France Mobilités assure la cohérence technique et financière du projet.

 

Les acteurs du projet

Île-de-France Mobilités, en tant que maître d’ouvrage, pilote le projet de création de la ligne de Tram 9 en lien avec l’ensemble des acteurs.

La réalisation de la ligne est financée par l’État, la Région Île-de-France, le Conseil départemental du Val-de-Marne, la Ville de Paris et l’Établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre.

Île-de-France Mobilités financera 100 % du matériel roulant et des coûts d’exploitation annuels de cette nouvelle ligne.

   Au cœur du réseau de transports d’Ile-de-France, Ile-de-France Mobilités imagine, organise et finance des solutions innovantes pour toutes les mobilités d’aujourd’hui et de demain.

 Elle décide et pilote les projets de développement et de modernisation de tous les transports (train, métro, tram, bus et câble) dont elle confie la mise en œuvre à des entreprises de transport. Elle développe également les solutions pour la mobilité comme par exemple Navigo, Vianavigo ou Véligo.

 Ile-de-France Mobilités fédère tous les acteurs  (voyageurs, élus, constructeurs, transporteurs, gestionnaires d’infrastructures, …) et investit pour améliorer le service rendu chaque jour aux Franciliens (des transports plus performants, plus modernes, plus sûrs, plus confortables,… et plus connectés)

Ile-de-France Mobilités, composée de la Région Ile-de-France et des huit départements franciliens, porte ainsi la vision globale des mobilités en Ile-de-France.

Dans le cadre du Tram 9, Île-de-France Mobilités a conduit les études, la concertation et l’enquête publique. Il finance à 100 % le matériel roulant et le coût de l’exploitation.

    L’État s’engage pour développer les transports collectifs en Île-de-France.

Pour avancer chaque fois d’un pas vers la ville durable et offrir aux habitants de l’Île-de-France une alternative à l’usage de l’automobile, il est indispensable de continuer à construire un réseau de transports collectifs performant. La création du Tram 9 répond à une forte demande de déplacements en rocade et participe donc de cette démarche. Il s’agit, pour l’essentiel, de mettre en accord le système de transport avec les dynamiques territoriales, afin de répondre aux besoins des Franciliens et aux grands enjeux d’aménagement de l’Île-de-France.

Pour ce faire, l’État :

  • développe un réseau destiné à relier les grands pôles franciliens entre eux et au centre de l’agglomération dans le cadre de la loi n°2010–597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris ;
  • accompagne les projets de transports collectifs tels que l’extension du Train-rer E « Eole » à l’ouest, l’amélioration du service des Trains-rer A, B, C et D, le prolongement des lignes de métro en petite couronne, la mise en service de nouveaux tramways ou de transports en commun en site propre.

Cet engagement fort de l’État est l’un des éléments majeurs qui a conduit, en janvier 2011, à la signature d’un accord historique avec la Région sur l’avenir des transports de la Région Capitale.
L’État finance le Tram 9 à hauteur de 22,5 %.

 

logo-idf

Parce que c’est un défi majeur en Île-de-France, la Région a engagé la révolution des transports.

 

Pour répondre à la demande de tous les usagers, la Région investit massivement pour moderniser et agrandir le réseau de transports en commun. Elle accompagne également le développement de la pratique quotidienne du vélo ainsi que les nouveaux usages de la route comme le covoiturage ou les voies réservées aux bus et taxis. Elle développe une politique résolue de lutte contre les bouchons et de soutien à l’innovation routière.
Conjointement avec Île-de-France Mobilités, la Région a engagé la révolution des transports depuis 2016 pour améliorer en profondeur les conditions de transport des
Franciliens. La création de nouvelles lignes de tramways fait partie de ce grand programme. La Région y consacre des moyens financiers très importants.

Le Tram 9 est un projet emblématique de cette politique : la Région a obtenu de l’État l’inscription de la totalité des crédits nécessaires pour achever cette opération. La Région est le premier financeur du projet en apportant 52,5 % du coût des travaux.

 

   Le Conseil départemental du Val-de-Marne est engagé dans l’amélioration et le développement des transports pour tous les Val-de-Marnais

Apaiser le trafic automobile, favoriser les transports collectifs et les circulations douces, garantir une meilleure desserte du territoire et réduire les temps de parcours au sein du département, tels sont les principaux objectifs du Conseil départemental en matière de déplacements.

Pour y parvenir, le Département soutient de nombreux projets sur le territoire du Val-de-Marne (lignes 14 et 15 du Grand Paris Express, 1er téléphérique urbain…), aux côtés
de la Région et de l’État.

En tant que gestionnaire de la RD 5, il a aménagé un couloir dédié au Bus 183 et participe au financement du projet de tramway entre Paris et Orly-ville.

Le département du Val-de-Marne finance le Tram 9 à hauteur de 21 % du financement total.

 

acteurs-logo-mairie-parisLa Mairie de Paris poursuit une politique dynamique afin de redistribuer l’espace public au profit des modes de déplacement doux et moins polluants.

 

La Mairie de Paris participe activement au développement du réseau de transports en commun et à l’amélioration des liaisons entre Paris et les communes voisines, en complément des nouvelles solutions de mobilité alternatives à la voiture individuelle qu’elle met en place (Vélib’, création d’un réseau cyclable structurant et du Réseau Express Vélo, Belib’ -réseau public parisien de bornes de recharge pour véhicules électriques-, Autolib’, etc.).
Elle agit ainsi pour des transports fiables et performants, au plus près des besoins des usagers. C’est pourquoi le projet de Tram 9 qui reliera Paris à Orly-ville prend tout son sens.

La Ville de Paris participe au financement de ce projet à hauteur de 3 %.

 

     L’Établissement public territorial accompagne, suivant le principe de coopérative des villes, les nombreux projets de transports en commun devant se développer sur son territoire

L’Établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre, créé le 1er janvier 2016, reprend les engagements et poursuit le travail initié par la Communauté d’agglomération Seine-Amont.

Deux objectifs majeurs :

  • participer au rééquilibrage est/ouest de la métropole francilienne ;
  • développer une ville mixte au service de la population du territoire, offrant des logements, de l’activité économique, des loisirs et des transports pour tous.

À ce titre, il soutient activement la réalisation du Tram 9, à la fois au niveau politique à travers le copilotage de la Charte aménagement-transport signée autour de ce projet, mais aussi financier étant l’un des cofinanceurs.
L’Établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre participe au financement à hauteur de 1 %.

LES COLLECTIVITÉS LOCALES

Depuis 2009, l’ensemble des acteurs du territoire s’est mobilisé pour faire avancer le projet Tram 9.
Les villes de Paris 13e, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine, Thiais, Choisy-le-Roi et Orly ont ainsi été directement associées aux études durant toutes les phases du projet.
La collaboration et le dialogue permanent mené avec l’ensemble des communes sont les facteurs clé de la réussite du projet.
De plus, des relations étroites et régulières entre l’équipe projet du Tram 9 et les villes facilitent la transmission d’informations aux riverains et usagers du territoire.

 

Financement du projet

404 M€ (coût des infrastructures) selon la répartition financière suivante :

État (22,5%), Région Île-de-France (52,5%), Conseil départemental du Val-de-Marne (21%), Ville de Paris (3%) et Établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre (1%).

70 M€ (coût du matériel roulant) : pris en charge à 100 % par Île-de-France Mobilités.
Île-de-France Mobilités finance également 100 % du coût d’exploitation.

Retour haut de page
Tram 9